Mise en gestion d’Hôpitaux de Zone

 

MISE EN GESTION DES HÔPITAUX DE ZONE DE DJIDJA, COVE ET DJOUGOU

Pour renforcer le dispositif sanitaire au Bénin, l’Etat, avec le concours de partenaires techniques et financiers, a construit trois nouveaux hôpitaux de zone, à savoir les hôpitaux de zone de Djougou et de Covè, construits avec le concours de la  Banque Islamique de Développement et l’hôpital de zone de Djidja, réalisé sur financement de la Banque Africaine de Développement. L’hôpital de zone de Djidja dessert les populations d’Abomey, Djidja et Agbangnizoun ; l’hôpital de Covè, les communes de Covè, Ouinhi et Zagnanado ; l’hôpital de Djougou, les communes de Djougou, Copargo et Ouaké.

Ces hôpitaux, compte tenu de leur taille et du niveau élevé de leurs plateaux techniques, s’inscrivent parmi les plus modernes du Bénin. En effet, les trois hôpitaux sont des formations sanitaires de standing élevé, avec des plateaux techniques constitués, pour chacun des établissements hospitaliers, de trois blocs opératoires, une clinique filtre (consultation de porte), des services de radiologie, de stomatologie, de laboratoire, d’oto-rhino-laryngologie, d’ophtalmologie, d’urgences, de médecine interne, de pédiatrie, de chirurgie, de maternité-gynécologie, de banque de sang, de pharmacie, de maintenance biomédicale, de stérilisation centrale, de maintenance-abri véhicules, de morgue, de buanderie, d’aire de séchage couverte,  de cuisine-cantine, d’incinérateur moderne, d’incinérateur artisanal, de production de gaz médicaux, etc. Leur capacité d’hospitalisation est de 120 lits. Les équipements médicaux qui y sont installés sont des équipements de pointe. Les investissements inhérents à la construction et l’équipement de chacun de ces hôpitaux sont évalués à près de sept (7) milliards, sur financement des partenaires au développement.

Le Gouvernement, pour des raisons de fonctionnement efficace, de performance et d’efficience, a fait l’option de confier au secteur privé la gestion de ces trois hôpitaux de zone, à travers un Contrat de gestion, un des modes privilégiés des partenariats public-privé.

Par ce moyen, les efforts de l’Etat seront soutenus par des Partenaires de référence  basés sur l’efficacité managériale du privé, qui constitueront un levier sûr pour améliorer les performances globales du secteur de la santé. La mise en gestion privée sera opérée à travers la constitution en lots tels que :

  • Lot1: Hôpital de zone de Djidja ;
  • Lot 2: Hôpital de zone de Covè ;

N.B. L’Hôpital de zone de Djougou est réservé à l’Ordre souverain de Malte.

L’hôpital de Djougou a été construit sur le domaine du Ministère de la Santé mitoyen à celui du centre de l’Ordre souverain de Malte qui était déjà érigé en hôpital de zone. L’ordre souverain de Malte, à travers les interventions de son hôpital à Djougou et au regard de la convention de coopération conclue le 11 décembre 2008 avec le Bénin, et qui dispose en son article 2, alinéa 2 que « Les hautes parties donnent leur appui à l’étude de projets et à l’exécution de projets de coopération humanitaire et sanitaire entre les organes de la République du Bénin et des organisations subordonnées à l’ordre », a été retenu comme fermier d’office, sans adjudication de l’hôpital de zone de Djougou.